Vous êtes ici: Accueil > Le ministère > La ministre > 20100412 PK Strukturkommission

Zu Guttenberg donne le feu vert à la Commission structurelle

Berlin, 12.04.2010.
Le 12 avril, le ministre fédéral de la Défense a donné le feu vert à la Commission structurelle dont la mise sur pied a été convenue au sein de la coalition. Cet organe doit élaborer d’ici à la fin de cette année des propositions visant à rationaliser les structures de commandement et les structures administratives de la Bundeswehr.

Weise et zu Guttenberg assis à une table miroitante. Derrière eux, écrit sur le mur, le mot « Bundespressekonferenz ». Du côté gauche on voit les contours d'une caméra de TV.
Zu Guttenberg souligne l'exigence de l'efficacité et la prio … (Source: REGIERUNGonline/Kugler)Größere Abbildung anzeigen

La Commission est présidée par le directeur de l’Agence fédérale pour l’emploi Frank-Jürgen Weise. Le ministre fédéral de la Défense avait déjà annoncé en janvier une « analyse impitoyable sans tabou ».

retour au début de la page

La composition de la Commission

Selon le ministre, la politique des partis n'a joué aucun rôle en ce qui concerne le choix des membres de la Commission. L’expertise et la pluralité des domaines de connaissances ont constitué des facteurs déterminants afin d’intégrer, dans le cadre du travail à réaliser, l’expérience acquise sur le plan économique, administratif, mais aussi politique, a-t-il souligné.

La Commission structurelle compte six membres :

  • Frank-Jürgen Weise, directeur de l’Agence fédérale pour l’emploi et président de la Commission structurelle pour la réforme de la Bundeswehr,
  • Hans-Heinrich Driftmann, président de l’Association des chambres de commerce et d'industrie allemandes,
  • Jürgen Kluge, ancien directeur du cabinet de conseil McKinsey en Allemagne et aujourd’hui PDG du groupe familial Haniel siégeant à Duisburg,
  • Hedda von Wedel, ancienne présidente de la Cour fédérale des comptes et aujourd’hui vice-présidente de Transparency International Allemagne,
  • Hans-Ulrich Klose (SPD), coordinateur pour la coopération germano-américaine au sein du gouvernement fédéral,
  • le général d’armée Karl-Heinz Lather, chef d'état-major du quartier général de l'OTAN en Europe.
    .

retour au début de la page

Un travail préparatoire a été réalisé

Zu Guttenberg a indiqué qu’il avait demandé une analyse des déficits au début de cette année afin que la Commission structurelle puisse se mettre immédiatement à la tâche. L’analyse des faiblesses et des points forts constitue déjà une base de travail pour cet organe, a noté le ministre.

Selon lui, la nécessité d’optimiser les structures est notamment mise en évidence par les opérations de prévention des conflits et de gestion des crises. « Bien que la Bundeswehr ait déjà connu d’importants processus de transformation, également en partie couronnés de succès, les structures actuelles ne correspondent pas assez à mes yeux aux futurs défis à releve », a déclaré zu Guttenberg.

retour au début de la page

La mission à remplir

Quelles conclusions doivent être tirées des expériences de ces dernières années et à quoi la Bundeswehr doit-elle se préparer à l’avenir sont les questions fondamentales au centre du travail de la Commission, a affirmé le ministre. Dans ce contexte, il s’agit de prendre en considération les tâches, les défis et les menaces, a-t-il remarqué.

D’après lui, la Commission a donc pour vocation d'adapter rigoureusement les structures aux processus nécessaires à l’accomplissement de la mission confiée. L'objectif n’est pas de réinventer la Bundeswehr, a-t-il constaté. Selon le ministre, il s’agit plutôt de renforcer l’efficacité des structures existantes. Pour illustrer la nécessité d’agir, zu Guttenberg a cité comme exemple la coopération entre les utilisateurs et les pourvoyeurs, qui est à ses yeux insatisfaisante.

D’après le ministre, la Commission doit déceler les interfaces inutiles, les chevauchements de compétences, les doublons et les divisions de compétences. « Le but est de mettre en œuvre des processus optimisés dans une organisation structurelle et fonctionnelle plus efficace », a souligné zu Guttenberg. Selon lui, il faut parvenir à une utilisation optimale des ressources humaines et financières.

Les propositions et concepts pour les différents domaines devraient être élaborés d’ici à la fin de l’année, a-t-il remarqué. « Il s’agira ensuite de prendre des décisions pour la mise en œuvre et, sur la base d’un plan de réalisation, de passer alors aussi à l’acte », a ajouté zu Guttenberg.

retour au début de la page

Un président expérimenté à la tête de la Commission

Photo de Weise
Le président de la Commission Weise dispose aussi d'une expé … (Source: Bundesagentur für Arbeit)Größere Abbildung anzeigen

Frank-Jürgen Weise a qualifié la mission attribuée à cet organe d’urgente mais aussi de prometteuse. D’après lui, les conditions de travail de la Commission sont bonnes. Il tient compte sur ce point de ses expériences personnelles avec le ministre. Les membres de la Commission sont en outre des experts indépendants de haut niveau, a-t-il remarqué. On lui a assuré qu’il serait possible d’aborder des points critiques et d’adopter des positions indépendantes, a déclaré Weise. À son avis, la tâche confiée est réalisable étant donné que les forces armées ne doivent pas être examinées de façon globale, mais uniquement dans l’optique de leur mission.

Weise dirige l'Agence fédérale pour l’emploi depuis 2004 et dispose d’une grande expérience dans le domaine militaire. Après douze ans de service dans la Bundeswehr, Weise est encore actif chaque année en qualité de colonel de réserve – le plus souvent au sein du quartier général de l'OTAN à Bruxelles, mais aussi en Afghanistan.

retour au début de la page


FußFzeile

Haut

Situation 18/02/11 | Auteur: Florian Manthey


http://www.bmvg.de/portal/poc/bmvg?uri=ci%3Abw.bmvg.ministerium.der_minister&de.conet.contentintegrator.portlet.current.id=01DB010000000001%7C84FJL3518INFO