Vous êtes ici: Accueil > Le ministère > L'histoire du ministère de la Défense > Le ministère fédéral de la Défense en 1955 > Manfred Wörner 

Dr. Manfred Wörner

Berlin, 11.03.2004.
Avec l'avènement au pouvoir du gouvernement Kohl en 1982, Manfred Wörner, un ancien pilote de combat et, à partir de 1987, secrétaire général de l'OTAN, prend les fonctions de ministre de la Défense.

Dr Manfred Wörner (Source: Bundesregierung/Reineke)Größere Abbildung anzeigen

Manfred Wörner est né le 24 septembre 1934 à Stuttgart. Dès ses études universitaires, il s'intéresse à la politique de sécurité et de défense. Ainsi, sa thèse de doctorat porte sur les « relations de défense entre les pays alliés ».

Lorsqu'il est élu en 1965 au Bundestag pour l'Union chrétienne-démocrate (CDU), il n'a que 30 ans. Très vite, il devient l'expert en matière de sécurité de son groupe parlementaire, reconnu et apprécié entre autres pour sa bonne connaissance de la pratique militaire.

Cette connaissance de la pratique militaire Wörner la doit au fait d’être officier de réserve de l'armée de l'air. Pilote expérimenté d'avion à réaction, il considère durant toute sa vie le pilotage comme sa plus grande passion. Même lorsqu'il est ministre, il se rend à diverses réunions en pilotant lui-même l’avion qui l'y amène.

Le 4 octobre 1982, Manfred Wörner est nommé au poste de ministre de la Défense à la suite de la formation du nouveau cabinet de coalition chrétien-libéral du chancelier Helmut Kohl.

Durant son mandat, il s'engage pour une Bundeswehr moderne et apte à l'emploi en tant que facteur de stabilité indispensable au sein de l'OTAN. Le rapprochement avec la France en matière de politique de sécurité et l'amitié étroite avec les États-Unis d'Amérique sont les piliers essentiels de sa politique de défense.

Lorsque, sous Mikaïl Gorbatchev, se dessinent la transformation de l'Union soviétique et la diminution de la confrontation en Europe, la Bundeswehr de Manfred Wörner apporte elle aussi sa contribution à ce processus. C'est ainsi qu'en mars 1987 des officiers ouest-allemands assistent pour la première fois à une manœuvre des forces armées du Pacte de Varsovie.

Quand, un an plus tard, Wörner devient le premier Allemand à être nommé au poste de secrétaire général de l'OTAN, son camarade de parti, Dr. Rupert Scholz, lui succède à la tête du ministère fédéral de la Défense.

En tant que secrétaire général de l’OTAN Wörner contribue activement, après la fin de la Guerre froide, à la transformation de l'Alliance en ouvrant celle-ci aux nouveaux partenaires d'Europe orientale.

Atteint d’un cancer intestinal depuis longtemps, Manfred Wörner meurt le 13 août 1994 alors qu’il exerce toujours les fonctions de secrétaire général.

Depuis 1996, le ministère fédéral de la Défense décerne une fois par an la médaille « Manfred Wörner » à une personnalité ayant « apporté une contribution éminente à la paix et à la liberté en Europe ».

retour au début de la page


FußFzeile

Haut

Situation 03/12/13 | Auteur: 


http://www.bmvg.de/portal/poc/bmvg?uri=ci%3Abw.bmvg.ministerium.geschichte_bmvg.verteidigungsminister_seit_1955.manfredwoerner