Vous êtes ici: Accueil > Le ministère > L'histoire du ministère de la Défense > Le ministère fédéral de la Défense en 1955 > Dr. Hans Apel 

Dr. Hans Apel

Avec Hans Apel, la République fédérale d'Allemagne reçoit son premier ministre de la Défense qui n’a pas servi dans les forces armées. Son mandat est marqué par l'application de la controversée double décision de l'OTAN ainsi que par l’opération d'assistance de la Bundeswehr lors de la catastrophe neigeuse qui frappe le nord de l'Allemagne pendant l'hiver de 1978/79.

Dr. Hans Apel (Source: Bundeswehr)Größere Abbildung anzeigen

Hans Apel est né le 25 février 1932. Après son baccalauréat, il s'inscrit à l'université de Hambourg où il fait des études de sciences économiques. Ayant atteint sa majorité avant l'adoption de la Loi sur le service militaire obligatoire, Apel n'est pas appelé sous les drapeaux et sera ainsi plus tard le premier ministre de la Défense qui n’a pas servi dans les forces armées.

En 1955, Hans Apel adhère au Parti social-démocrate d'Allemagne. Après sa promotion au grade de docteur en sciences politiques, il sert, à partir de 1962, comme fonctionnaire au Parlement européen à Strasbourg. En tant que chef de division, il est chargé des domaines de la politique économique, financière et des transports et, de 1965 à 1969, fait partie du Parlement européen en qualité de député.

Trois ans plus tard, Apel retourne en Allemagne et devient secrétaire d'État parlementaire chargé des questions européennes auprès du ministère des Affaires étrangères dirigé à l'époque par le libéral Walter Scheel (FDP).

Lorsque Helmut Schmidt est élu chancelier fédéral en mai 1974, Hans Apel lui succède au poste de ministre des Finances.

Dans le cadre de la réorganisation du cabinet du 17 février 1978, Apel est nommé à la tête du ministère fédéral de la Défense. Son mandat est marqué en particulier par l'application de la controversée double décision de l'OTAN, soutenue notamment par le chancelier Schmidt à l'encontre de nombreux critiques, y compris au sein de son propre parti.

Sous Apel, les missions d'aide humanitaire de la Bundeswehr atteignent une ampleur inconnue jusque-là. Le secours porté à l'Italie après le séisme survenu dans le sud du pays et l'opération d'assistance au nord de l'Allemagne à la suite de la catastrophe neigeuse de l'hiver 1978/79 n'en sont que deux exemples.

Juste après la fin de la coalition socio-libérale en 1982, Apel met en vigueur les nouvelles « Directives relatives à la conception et au maintien des traditions au sein de la Bundeswehr », avant de quitter son poste par suite du changement de gouvernement.

Après les élections législatives de 1983, il devient président adjoint du groupe parlementaire du SPD au Bundestag pour une période de cinq ans.

En 1993, Hans Apel est nommé professeur honoraire du département des sciences économiques de l'université de Rostock.

Hans Apel est décédé le 6 Septembre 2011 à Hambourg.

retour au début de la page


FußFzeile

Haut

Situation 10/04/14 | Auteur: 


http://www.bmvg.de/portal/poc/bmvg?uri=ci%3Abw.bmvg.ministerium.geschichte_bmvg.verteidigungsminister_seit_1955.drhansapel