Vous êtes ici: Accueil > Le ministère > L'histoire du ministère de la Défense > Le ministère fédéral de la Défense en 1955 > Gerhard Stoltenberg 

Dr. Gerhard Stoltenberg

Gerhard Stoltenberg est le premier ministre de la Défense de l'Allemagne réunifiée. Il est chargé, entre autres, de mettre en œuvre la fusion de la Bundeswehr et de l'Armée nationale populaire (NVA) de l'ex-RDA.

Dr. Gerhard Stoltenberg (Source: Bundesregierung/Reineke)Größere Abbildung anzeigen

Né le 29 septembre 1928 à Kiel, Dr. Gerhard Stoltenberg est le dernier ministre fédéral de la Défense à être appelé, peu avant la fin de la Seconde Guerre mondiale, sous les drapeaux de la Wehrmacht.

Après son retour de captivité, il fait son baccalauréat, puis entame des études d'histoire, de sociologie et de philosophie sanctionnées en 1954 par le doctorat en philosophie.

En 1947, Stoltenberg adhère à l'Union chrétienne-démocrate (CDU) du Schleswig-Holstein. Il devient député au Landtag (parlement régional) en 1954 et est élu au Bundestag trois ans plus tard. En 1965, il est nommé par le chancelier Ludwig Erhard au poste de ministre fédéral de la Recherche scientifique et dirige ce ministère également à l’époque de la Grande coalition formée par la CDU/CSU et le SPD.

Dans le contexte du changement de gouvernement en 1969, Stoltenberg devient président adjoint du groupe parlementaire de la CDU/CSU au Bundestag. Deux ans plus tard, il quitte le Bundestag pour devenir ministre-président du Schleswig-Holstein.

Après la fin de la coalition socio-libérale en 1982, il est nommé par Helmut Kohl au poste de ministre fédéral des Finances ; il reste à la tête de ce ministère jusqu’à ce que le nouveau président de la CSU, Theo Waigel, le remplace dans cette fonction. C'est ainsi que Gerhard Stoltenberg devient, à compter du 20 avril 1989, le troisième ministre de la Défense du gouvernement Kohl.

Par suite de la révolution pacifique en RDA, la nation allemande retrouve, le 3 octobre 1990, son unité étatique, et Gerhard Stoltenberg assume ce même jour l’autorité et le commandement sur les forces armées de l’Allemagne réunifiée.

L'intégration de l'Armée populaire de l’ex-RDA dans la Bundeswehr et la mise en œuvre des accords de politique de défense conclus avec les quatre puissances figurent désormais parmi ses tâches les plus importantes.

Par ailleurs, il s’agit de créer les conditions politiques et militaires pour le retrait des forces alliées de l'Allemagne.

Le 31 mars 1992, Stoltenberg endosse la responsabilité d'une livraison controversée de chars à la Turquie et démissionne du poste de ministre de la Défense.

Il reste membre du Bundestag jusqu'en 1998. Gerhard Stoltenberg meurt le 23 novembre 2001 à Bad Godesberg.

retour au début de la page


FußFzeile

Haut

Situation 03/12/13 | Auteur: 


http://www.bmvg.de/portal/poc/bmvg?uri=ci%3Abw.bmvg.ministerium.geschichte_bmvg.verteidigungsminister_seit_1955.gerhardstoltenberg