Vous êtes ici: Accueil > Le ministère > L'histoire du ministère de la Défense > Le Bendlerblock 

Le Bendlerblock

Berlin, 09.03.2004.
Le Bendlerblock à Berlin symbolise tout spécialement « la lumière et l'ombre » de l'histoire militaire récente de l'Allemagne.

Construit entre 1911 et 1914, le bâtiment situé à proximité du parc de Tiergarten abritait le Reichsmarineamt (Office de la marine impériale). Pendant la République de Weimar, il était aussi le siège du commandement de la Reichswehr (nom de larmée allemande entre 1919 et 1935).



D'importants travaux d'élargissement, réalisés en 1938, ont donné au Bendlerblock sa forme actuelle.

Le bâtiment principal situé au bord du Landwehrkanal abritait des services du Haut commandement de la marine de guerre ainsi que du Amt Ausland /Abwehr (service de contre-espionnage), dirigé par l'amiral Wilhelm Canaris. L'aile orientale était occupée par le Allgemeines Heeresamt (Office général de l'armée de terre) du Haut commandement de l'armée de terre.

Le Bendlerblock devint alors le centre de la résistance militaire, dirigée par le général d'infanterie Friedrich Olbricht. C'est ici que Olbricht transforma le plan d'opérations « Walkyrie » en un plan de coup d'Etat contre Hitler.En octobre 1943, le colonel Schenk Graf von Stauffenberg fut muté au Allgemeines Heeresamt (Office général de l'armée de terre) où il exerça la fonction de chef d'état-major. Celle-ci lui permettait de participer aux briefings qui ont eu lieu à la « Wolfsschanze », le quartier général du « Führer ». Il y amorça une bombe, le 20 juillet 1944, avant de revenir à Berlin.Dans la Bendlerstraße, les conspirateurs tentèrent désespérément ju'apos;au soir de lancer un coup d'Etat. Hitler ayant survécu à l'attentat avec quelques blessures légères seulement, le régime put prendre des contre-mesures peu de temps après.Après l'arrestation des conspirateurs au Bendlerblock, le général d'armée Beck fut contraint à se donner la mort. Cette même nuit, le général Olbricht, Graf von Stauffenberg et d'autres résistants furent exécutés sommairement dans la cour intérieure du bâtiment.Reconstruit à l'issue de la guerre, le Bendlerblock fut utilisé par de nombreux services et autorités fédérales dans les années cinquante. En 1953, Ernst Reuter, bourgmestre-gouverneur de Berlin, dévoila un monument aux morts de la résistance dans la cour intérieure du Bendlerblock.Depuis la fin des années soixante, le Bendlerblock abrite le « Mémorial de la Résistance allemande ». Celui-ci fut agrandi en 1989 et réouvert au public.Après la réunification et le déménagement du gouvernement fédéral à Berlin, le Bendlerblock devint le deuxième siège officiel du ministre fédéral de la Défense au mois de septembre 1993.

retour au début de la page


FußFzeile

Haut

Situation 03/12/13


http://www.bmvg.de/portal/poc/bmvg?uri=ci%3Abw.bmvg.ministerium.geschichte_bmvg.bendlerblock